Une artiste m’a raconté comment faire des milliers de dollars lors de art shows

Une artiste québécoise nommée A.G. m’a raconté son expérience comme artiste-entrepreneure à succès. A.G. a un baccalauréat en arts plastiques. Elle me raconte que les galeries québécoises ne répondent pas à ses ambitions.

A.G. m’a dit que le moyen qu’elle a trouvé pour gagner sa vie avec son art, c’est de participer à plusieurs art shows en voyageant. Lors de ces événements qui se tiennent dans le monde, elle peut mettre en avant ses œuvres dans un kiosque qu’elle paie pour environ 300$ à 800$. Ces kiosques lui donnent la visibilité pour vendre ces toiles. Elle me dit que ces kiosques sont installés sur une rue dans un quartier où il y a eu de récents développements immobiliers et qu’ils sont gérés par des organisateurs d’événements millionnaires. Elle me raconte que ces clients sont des avocats, des médecins, des architectes et des designers intérieur qui ont récemment acquis une propriété et qui cherchent à la décorer. Lors d’un art show, elle peut faire de 2000$ à 5000$ par fin de semaine!

Elle s’inscrit aux art shows via une plateforme Internet.

Elle m’explique que ce genre de formule n’existe pas vraiment au Québec et que ce genre de show pourrait se tenir à Sherbrook, Laval ou Bromont et faire un malheur!

C’était la première fois que j’entendais parler de ce type de formule. En effet, je ne connais pas d’équivalent d’événements 100% dédidés à l’art visuel au Québec. Je sais qu’il y a un équivalent de petite taille à Wendaké au Village Huron de la ville de Québec, mais c’est marginal. Il y a aussi Baie-Saint-PaulSaint-Jean-Port-Joli, le quartier du Vieux-Montréal et celui du Vieux-Québec où il y a beaucoup de belles œuvres (peintures, sculptures) vendues à bon prix. Cependant, ce dont elle me parle, ce sont des gros événements qui attirent l’intérêt de toute une ville pendant un weekend. C’est un peu comme un cirque qui arrive en ville.

Si le sujet de « vendre son art » vous intéresse, je vous invite à me contacter pour une consultation.

Je sais qu’il est possible d’obtenir des subventions en arts visuels lorsque plusieurs artistes se regroupent autour d’une thématique d’art public. Je peux aussi vous éviter de longues recherches sur le marché de l’art visuel au Québec que j’ai étudié lors d’une étude de marché en 2013.

Publicités